Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Basse Goulaine Entreprenante et Solidaire

Basse Goulaine Entreprenante et Solidaire

« Une équipe de gauche avec les Goulainais »


Rencontre avec les associations sportives

Publié par Basse Goulaine Entreprenante et solidaire sur 28 Janvier 2014, 19:39pm

Catégories : #Sport

Compte-rendu de la rencontre du 17 janvier 2014 entre des représentants d’associations sportives de Basse-Goulaine et 4 membres de la liste B.G.E.S. menée par Olivier MARTIN.

1°) les raisons de cette rencontre
La concertation est pour nous l’élément fondamental du dialogue qui doit s’instaurer avec toutes les personnes qui habitent Basse-Goulaine. C’est pourquoi nous avons souhaité rencontrer les associations sportives de notre commune en vue d’échanger avec elles sur leurs attentes pour les années à venir. De nombreuses associations ont répondu positivement à notre invitation.
Nous avons rappelé nos objectifs :
- Agir dans la transparence et la concertation,
- Évaluer et anticiper les besoins en équipements,
- Encourager le bénévolat et la vie associative,
- Faciliter l’accès de tous à la pratique physique et sportive pour permettre des activités de détente, de santé, d’émulation/compétition, quel que soit l’âge, c’est un enjeu d’égalité
- Développer une initiation sportive des jeunes, des populations défavorisées toute l'année et/ou pendant les vacances. C’est un enjeu de cohésion sociale,
- Inscrire la pratique sportive dans une stratégie de développement durable en mettant en place un projet sportif local (PSL).
- Maintenir l’Eurosport et les Sentiers de Goulaine, grands événements sportifs de BG.

Nous avons écouté les différents responsables des associations goulainaises sur ce qu’ils avaient à dire autour des thèmes suivants :
- infrastructures : les salles de sport, les différents terrains extérieurs
- les associations et clubs sportifs,
- les manifestations sportives existantes.

Notre démarche était d’identifier tout ce qui fonctionne bien et donne satisfaction au plus grand nombre pour le conserver, et tout ce qui manque ou qui doit être amélioré. Pendant les débats nous avons détaillé des propositions concrètes qui répondaient aux attentes exprimées.

Les échanges ont été riches, et nous n’avons éludé aucune question.

2°) questions, remarques et demandes des représentants des assos présentes :

- les associations sont à l’étroit et une nouvelle salle de sport apparait vite comme un besoin prioritaire et incontournable.
- les créneaux qui s’enchainent ne laissent pas suffisamment de temps de battement entre chaque activité.
- le manque de salles pousse des associations à acheter des créneaux dans d’autres communes.
- de nouvelles associations n’ont pas pu s’implanter faute de créneaux disponibles dans les salles existantes, à des horaires compatibles.
- une association nous a fait part du fait qu’elle ne disposait pas d’un nombre de terrains suffisant par rapport au nombre de ses licenciés.
- la question « où doit-on construire la nouvelle salle ? » a été posée.
- autre point qui a fait débat : les critères d’attribution des subventions communales aux associations. Chacun pense les connaître mais quand on les compare d’une association à l’autre on se rend compte qu’ils sont différents.
- les associations ont besoin aussi de salles pour se réunir et proposer des moments de convivialité, ou faire des manifestations dans le but de récolter des fonds pour financer une partie de leurs activités. Désormais ces salles leur sont facturées et le prix de la location ampute considérablement le montant de la recette possible.

- L’attribution des créneaux dans les différentes salles communales : la gestion informatisée, en partie interactive, a apporté des améliorations.

- Reconnaissance des associations : actuellement une association sportive créée sous le régime de la loi 1901 n’est pas agréée par la mairie, c'est-à-dire que, malgré ses demandes réitérées, elle n’a toujours pas pu signer de convention de partenariat pour avoir accès aux équipements communaux. Ces personnes pratiquent leur sport sur un terrain communal accessible à tout le monde mais inadapté (champ) et elles ne disposent pas de vestiaires pour se changer ou prendre une douche. A défaut, ce sont les communes de la région qui les accueillent pour les entraînements, les rencontres et les championnats.
Cette situation anormale est très mal vécue.


3°) un Office du Sport, comment et pourquoi ?
Nous encouragerons la création d’un Office du Sport. C’est une association loi 1901 autonome, indépendante et pluraliste.
C’est un espace de concertation avec l’ensemble des associations sportives qui souhaitent y adhérer.
Sa première tâche serait de dresser le bilan des installations sportives existantes et mesurer avec les associations les besoins les plus urgents.
Sur ces bases, il pourrait faire des propositions d’équipements et d’implantation soumises à l’approbation du conseil municipal.
Cette structure permettrait aussi la mise en commun de moyens : secrétariat, photocopies, aides à la comptabilité, conseils de gestion aux associations, partage d’infos. concernant les activités, les manifestations et événements sportifs, les possibilités d’innovation, etc.

Les craintes exprimées par certains représentants des associations sportives :

Question : C’est une nouvelle association et il va falloir trouver des personnes pour l’animer, alors que le nombre de bénévoles diminue.
Réponse : Raison de plus de ne pas décourager les initiatives de bénévoles quand elles existent. Nous n’avons jamais prétendu que cela serait facile. Nous proposons une démarche d’adhésion, à charge pour nous d’être suffisamment convaincants pour faire adhérer un grand nombre d’associations.
Si la mise en place d’un Office du Sport ne se réalisait pas, nos objectifs quant à eux resteraient inchangés, et nous nous engageons à les réaliser au sein de la commission sport.

Question : Toutes les associations ne partagent pas les mêmes objectifs notamment au niveau de la pratique de la compétition. Comment prendre des décisions dans ce cadre ?
Réponse : Une majorité des associations présentes ce soir fait de la compétition et il peut y avoir entre elles une convergence de points de vue. D’autre part, l’Office du Sport est un espace de concertation dans lequel il faut aussi apprendre à échanger. Des thèmes fédérateurs communs à toutes les associations sportives pourront permettre de mieux saisir ces nouvelles dispositions.

Question : Comment est financée cette association ?
Réponse : Chaque association paye une cotisation, comme dans toutes les associations. La commune attribuera aussi une subvention à l’Office du Sport pour son fonctionnement.

4°) Un besoin de transparence :

Nous faisons confiance aux associations et voulons travailler en totale transparence avec elles. Ces points seront débattus avec l’ensemble des associations qu’elles adhèrent ou non à l’Office du Sport.

Les critères d’attribution des subventions seront discutés avec l’O.S. L’enveloppe attribuée aux associations sera déterminée par l’équipe municipale, dans un contexte d’équité.
Nous voulons que les critères d’attribution des subventions soient partagés par l’ensemble des associations, en tenant compte bien sûr des différents paramètres. C’est un enjeu d’égalité.

L’attribution des créneaux dans les salles pour les activités sportives pourrait être gérée par l’O.S. ainsi que l’attribution des créneaux festifs, en relation avec l’ensemble des associations goulainaises et la municipalité.

Les associations pourront disposer de ces salles gratuitement pour effectuer leurs manifestations.

Nous nous engageons à reconnaitre toutes les associations sportives créées en préfecture pour notre commune et à soutenir leur implantation dans la vie sportive goulainaise.



Rencontre avec les associations sportives
Commenter cet article

Roger 21/02/2014 15:25

Pas question d'avoir un Office du Sport: encore un "machin" pour diluer les responsabilités et retarder les décisions. Il y a déjà des associations pour chaque sport et s'il y a des arbitrages à faire c'est à nos élus de décider. Vous voulez encore ajouter une couche supplémentaire: arrêtez de créer des entités comme au niveau national avec des "observatoires", des "commissions" et j'en passe...

Camille 03/02/2014 14:33

Selon vous, "l’attribution des créneaux dans les salles pour les activités sportives pourrait être gérée par l’O.S. ainsi que l’attribution des créneaux festifs".

Si je vous lis bien, une association, regroupant d'autres associations, et dont le bureau serait constitué de représentants de ces mêmes associations, aurait autorité pour attribuer les créneaux des salles communales.

Quid de la représentativité des membres de cette OS ? Et donc de sa légitimité ?

Les élections municipales sont l'occasion pour les administrés, électeurs, de nommer leurs représentants.
Il est hors de question à mes yeux de remettre les clés des infrastructures communales à une quelconque association, dont les membres ne sont pas les représentants des administrés.

Que cette association fasse des propositions, pourquoi pas. Mais vous faites une grave erreur en proposant qu'elle ait le moindre pouvoir de décision sur l'affectation des infrastructures financées par les impôts des Goulainais.

Camille 27/02/2014 14:59

Avant de "raconter n'importe quoi" comme vous le dites, sachez que je me documente.
Ai-je jamais dit que Basse-Goulaine serait la première ville à mettre en place ce type de structure ? Non
Un Office des Sports n'a pour moi qu'un rôle consultatif, force de proposition auprès d'une municipalité.
Il n'a aucune autorité pour décider de la répartition des subventions aux associations sportives, et c'est ce qui est confirmé dans l'article.
Et il n'a aucune autorité pour gérer l'attribution des créneaux des infrastructures communales. Et là je cite l'article : "L’attribution des créneaux dans les salles pour les activités sportives pourrait être gérée par l’O.S. ainsi que l’attribution des créneaux festifs".
Voilà pourquoi je ne suis pas d'accord avec cette vision. Pour moi, seul le conseil municipal a autorité pour gérer les infrastructures financées par les impôts des Goulainais, et je considère que c'est bien ainsi.

Camille 2 09/02/2014 20:27

Camille, je ne sais si tu es fille ou garçon, mais à mon avis, à lire des différents commentaires sur les différents sujets de ce blog, j'ai l'impression que tu navigues en plein brouillard. Concernant plus précisément l'Office des sports, il faudra que tu approfondisses le sujet avant de raconter n'importe quoi. Basse Goulaine ne serait pas la première ville à mettre en place ce type de structure. Pour info, je t'incite fortement à aller consulter le site : http://www.fnoms.org/
Un sportif goulainais qui voudrait bien que les pratiques changent enfin

Pete 29/01/2014 18:27

Dans votre billet du 20, vous dites que le maire a refusé le football américain pour manque de place. Apparemment il a eu raison de prendre cette décision. Si la commune n'a pas la possibilité de bien accueillir tous les sports aujourd'hui, il faut savoir refuser!

Il se passera quoi avec votre OS? Ce n'est plus le maire qui refusera mais les autres assos via l'OS?

Un sportif partageur 10/02/2014 13:30

En l’occurrence, il ne s’agit pas d’un manque de place, puisque les installations nécessaires à la pratique de ce sport existent. Qu’aux vues des exigences de cette association en terme de créneaux, il y avait également largement la place (4 matchs à domicile par an) soit sur le terrain de rugby, soit sur le terrain près de la salle P. Bouin. Non, il n’y avait pas de raisons matérielles de refuser. Alors les raisons sont ailleurs, mais où ?
Un sportif partageur

Jean -Jésus 06/02/2014 11:06

Bonjour,
Je ne crois pas qu'il y est un manque de place le rugby utilise il me semble le terrain des rouleaux qu'une ou deux fois par semaine. Les jours restants le terrain est libre...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents