Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Basse Goulaine Entreprenante et Solidaire

Basse Goulaine Entreprenante et Solidaire

« Une équipe de gauche avec les Goulainais »


L'INTERVIEW INTEGRALE

Publié par Basse Goulaine Entreprenante et solidaire sur 19 Mars 2014, 12:08pm

Les contraintes d'espace, dans un journal, et la nécessité, à quelques jours du scrutin municipal, de respecter une égalité de traitement des candidats... ont amené Mme la correspondante locale de Ouest France à poser les mêmes questions aux 2 candidats de Basse-Goulaine et à résumer leurs interventions. (Voir dans ce blog l'article rédigé).
Il ne s'agit pas de mettre en cause l'honnêteté de la démarche.
Ayant conservé le texte des réponses d'Olivier MARTIN, nous vous les proposons dans leur intégralité.

SUR LES RYTHMES SCOLAIRES

- Que pensez vous à titre personnel, de cette réforme (réponse courte plutôt pour plutôt contre et pouvant recevoir une explication de quelques mots)

C’est une réforme ambitieuse qui a pour but d’adapter les rythmes scolaires pour un apprentissage dans de meilleures conditions. Elle permet aussi de proposer des activités périscolaires variées à tous les enfants; pour nous c’est un enjeu d’égalité.

- Que va selon vous apporter cette semaine de 4 jours et demi aux élèves (fatigue ? plus d'activités ? etc..)

La répartition sur quatre jours et demi générera des journées plus courtes avec des activités scolaires centrées sur les périodes où les enfants sont les plus attentifs et favorisera un meilleur apprentissage. Les activités périscolaires doivent permettre aux enfants de réaliser de véritables parcours culturels, sportifs, artistiques,…

- Sur le choix de la municipalité de mettre en place à la rentrée 2014 ? Sur le travail déjà réalisé en amont : groupe de réflexion, enquête population etc...)

Nous pensons que ce travail de réflexion aurait pu être mené plus tôt et qu’il aurait pu déboucher sur une expérimentation dès 2013-2014. Beaucoup de communes qui ont fait ce choix en semblent satisfaites

Ayant été écarté des démarches par la mairie actuelle, nous n’avons pas toutes les informations sur l’état d’avancement des travaux engagés avec les écoles, les associations et les animateurs à recruter.

- Impact sur les finances de la commune ?

Nous savons que cette réforme aura un impact sur les finances communales que notre ville peut assumer. Par ailleurs le gouvernement a proposé une aide financière qui a été reconduite en 2014 pour pouvoir faciliter le démarrage de la réforme. Les députés UMP, qui soutiennent le maire sortant, ont voté contre cette aide.

- Quelle serait votre première décision et/ou action sur ce thème si vous étiez élu ?

Les échéances étant très courtes nous n’aurons d’autre choix que de poursuivre les actions engagées pour pouvoir mettre en place la réforme à la rentrée 2014. En trois mois (avril à juin) il n’est pas question de tout remettre en cause. Par respect pour les parents d’élèves et les enseignants qui ont travaillé, nous assumerons les choix pris même s’ils ne correspondent pas exactement à ce que nous aurions souhaité, afin d’assurer une rentrée scolaire paisible.

+ précisions plus générales ou pas, si vous le souhaitez.

La réforme des rythmes scolaires s’inscrit pour notre liste dans un projet beaucoup plus large et plus global de Projet Educatif Territorial (PEdT) mettant en relation l’ensemble des acteurs intervenant dans le monde de l’éducation. Nous voulons ainsi contribuer à une politique de réussite éducative et lutter contre les inégalités scolaires ou d’accès aux pratiques de loisirs éducatifs.

SUR LES COMMERCES

Suite aux récents événements concernant les commerces du centre bourg :

- pensez vous réellement qu'un commerce type supérette a vocation à perdurer dans le temps, dans le centre bourg ?

Oui un commerce de type superette a vocation à perdurer, elle contribue au lien social et doit être une locomotive pour d’autres commerces de proximité qui peuvent venir se développer conjointement dans le centre de Basse-Goulaine. Les conditions du succès sont :

- un nombre d’habitants de 2000 personnes dans un rayon de 400 mètres (source : maville 2030),

- une bonne visibilité des commerces

- et des transports en commun à proximité.

(Si oui, sur quels critères selon vous (quelle forme , quels critères etc.... - Si non, pourquoi ?)

- le développement de la zone pôle sud est elle un frein pour le devenir du centre bourg commerçant ?

Des communes proches nous montrent qu’il est possible de concilier commerce de proximité et grande distribution sur un même territoire. Le commerce de proximité doit générer sa propre attractivité à partir d’une population proche et doit privilégier les transports en commun ou les modes de circulation doux, mais aussi proposer des services n’existant pas dans les grandes surfaces.

je vous précise que sur ce sujet, les réponses ont été brèves et précises, le reste ayant été largement évoqué.

SUR LA FUTURE RESIDENCE / DOMICILE SERVICE

Prévue dans les 2 programmes respectifs, quelle en serait la forme de votre point de vue ?

Plutôt qu’une résidence service où les logements peuvent être achetés nous privilégions un domicile service. Je souhaite préciser que cet équipement figurait déjà dans notre programme en 2008.

Il s’agit de mettre en place un domicile service, qui est pour nous une alternative à la maison de retraite.

Cela permet à la mairie, en partenariat avec un bailleur social, de proposer des locations dans des logements sociaux avec un contrat de service. Un organisme mutualiste étant en charge de l’organisation des services aux personnes.

L’originalité de cet équipement repose sur la mixité des logements proposés. En effet les logements réservés au domicile service ne représentent qu’un sous ensemble de l’opération totale. Cela permet les échanges intergénérationnels, et les habitants du domicile service peuvent être indépendants tout en étant dans un environnement sécurisé.

QUESTIONS DIVERSES ET BREVES

- Quelles sont, selon vous, les qualités principales et/ou nécessaires d'un maire - Est il important selon vous d'être passé par l'associatif pour mieux appréhender un mandat de maire ?

Pour moi les principales qualités d’un maire sont l’écoute, le dialogue et la capacité à fédérer une équipe. Il doit également être capable de recul et d’approches prospectives. La démocratie participative que nous souhaitons mettre en place sur Basse-Goulaine réduit la distance qui peut exister entre les dirigeants élus et les citoyens concernés par les décisions prises.

Avoir une expérience associative est un atout, il y en a d’autres au niveau de la vie professionnelle et personnelle. J’ai fait le choix de l’engagement politique depuis 12 ans et je pense qu’il faut surtout croire en des valeurs, les afficher, les assumer et s’y tenir.

- Quelles sont selon vous la ou les principale(s) préoccupation(s) des Goulainais, d'un point de vue local ? (et d'après les échanges sur le terrain que vous avez pu avoir ici et là ou les thèmes sur lesquels on vous a interpellé par exemple)

Au travers des échanges que j’ai pu avoir lors des réunions avec les associations, lors des porte-à- porte, ou a l’occasion des rencontres sur le marché le mercredi matin, la principale inquiétude du moment concerne les disparitions des commerces de proximité qui se sont succédées ces derniers temps, et la crainte d’une aggravation du phénomène.

Un autre sujet souvent évoqué est l’urbanisation dénaturant le bourg. Beaucoup n’ont pas apprécié la démolition de l’ancienne mairie et les constructions sans harmonie avec la place de l’église.

- Si vous êtes élu, quelles seraient vos 3 premiers sujets (ou décisions) abordés dans votre mandat ?

La mise en place des nouveaux rythmes scolaires est notre priorité car tout doit être prêt avant l’été.

Notre deuxième priorité va vers le commerce de proximité et les premiers contacts que nous devrons initier entre les commerçants de Basse-Goulaine, les représentants de la chambre de commerce et d’industrie, de la chambre des métiers et de l’artisanat.

Enfin la troisième priorité sera de retrouver l’apaisement au sein des services municipaux. Car pour pouvoir mettre en œuvre notre politique communale nous avons besoin d’une équipe soudée, disponible et motivée pour qu’ensemble nous puissions répondre aux souhaits des goulainais.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents