Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Basse Goulaine Entreprenante et Solidaire

Basse Goulaine Entreprenante et Solidaire

« Une équipe de gauche avec les Goulainais »


Un beau rêve !

Publié par Basse Goulaine Entreprenante et solidaire sur 13 Mars 2014, 15:01pm

J’ai fait cette nuit un rêve étrange et merveilleux. C’était l’été, peut-être l’été 2015, ou l’été 2016. Peut-être un 14 juillet, en tout cas une belle après-midi d’été ; le soleil brillait et il régnait dans l’air le parfum suave d’une végétation en pleine éclosion. J’étais là, au milieu d’une foule joyeuse où se mêlaient jeunes et moins jeunes, personnes que je connaissais ou reconnaissais, et aussi nombre de têtes inconnues. Une atmosphère de fête comme je n’en avais pas connue depuis longtemps à Basse-Goulaine. Car c’était bien à Basse-Goulaine que je me trouvais, plus exactement au port, au bord de la Goulaine. Un port qui avait retrouvé ses couleurs, où le beau bateau bleu que j’y avais tant admiré (et photographié) il y a quelques dizaines d’années était là, trônant autour d’une multitude de petites embarcations. Et, à l’abri des grands arbres, une scène où se produisait Gérard Pierron qui chantait la Loire, comme il l’avait fait lors de précédentes descentes du fleuve, en compagnie d’Hélène et Jean-François qui devaient à leur tour lui succéder sur la scène. Et après les chansons, c’était un orchestre musette qui devait clôturer la soirée pour que toute la population se retrouve dans cette ambiance de guinguette que Basse-Goulaine avait dû connaître, mais à quelle époque ?

Et, au milieu de la foule, les représentants de la nouvelle municipalité, élue en mars 2014, une municipalité de gauche, la première que la commune dortoir de l’agglomération nantaise s’était donnée. Et ils étaient heureux, ces élus, de voir enfin se mélanger les habitants de leur commune, dont un très grand nombre d’entre eux découvraient ce petit port pittoresque dont quelques anciens prétendaient qu’il avait été en son temps le premier port civellier de France ! Et enfin Basse-Goulaine se trouvait une âme, fière de montrer qu’elle était bien au bord de la Loire, que son paysage était digne d’attirer les Nantais. Car ils étaient nombreux, les voisins, venus pour l’inauguration de cette nouvelle balade le long du fleuve. En effet, grâce à la nouvelle passerelle qui enjambait maintenant le Boireau, ils pouvaient passer sans encombre de l’île Pinette au port de Basse- Goulaine, et de là, grâce à un sentier nouvellement aménagé, longer la Loire et rejoindre le pont de Bellevue. Ainsi il était maintenant envisageable de faire une boucle complète, la rive gauche par les îles de Saint-Sébastien, puis par le port de Basse-Goulaine, et ensuite le pont de Bellevue et la possibilité de revenir à Nantes par la rive droite. Une bien belle boucle qui, au passage, permet de découvrir des pêcheries dont bien peu soupçonnaient l’existence. Autre idée de balade pour les plus courageux ou ceux qui sont en bicyclette, rejoindre la piste qui borde toute la Divatte jusqu’au Bout des Ponts. Basse-Goulaine n’était-elle pas devenue ainsi un véritable carrefour touristique, un point nodal pour tous les randonneurs ?

La joie se lisait sur tous les visages, la joie des visiteurs, surtout la joie des Goulainais, qui avaient renoué avec le temps des guinguettes, car il était prévu de renouveler la fête durant tous les week-ends de l’été, avec une succession de programmes divers, les uns pour les plus jeunes, les autres pour les anciens, histoire de donner satisfaction à tous. Mais l’ambiance était telle que tout le monde se donnait déjà rendez-vous pour le dimanche suivant. Et ils étaient fiers ces Goulainais de montrer à leurs amis nantais qu’ils avaient un cadre de vie exceptionnel et que leur port était un des atouts touristiques majeurs de l’agglomération, un des atouts du voyage à Nantes.

Alain BERGERAT

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents